dimanche 3 juin 2012

Bonne fête à toutes les mamans

On a beau trouver parfois qu'elle est exaspérante, qu'elle s'inquiète pour un rien, qu'elle se mêle de tout, surtout de la façon dont on vit et dont on fait son ménage (haha!), qu'elle a son petit doigt qui lui dit tout ce qu'on voudrait lui cacher, qu'elle est étouffante, qu'elle est une vraie pipelette, n'empêche que notre maman, on ne la changerait pour rien au monde, même son humour particulier (pour la mienne, hein ma petite moun)

Qu'on leur consacre une seule journée par an, ce n'est quand même pas grand chose quand on sait les torrents d'amour dont elles nous abreuvent. On oublie souvent qu'elle est toujours là et on ne le lui dit jamais assez, mais moi aussi maman je t'aime!

J'ai lu un grand livre, tout petit par la taille, qui parle de cette relation entre une mère et son enfant. C'est le Livre de ma Mère, d'Albert Cohen, magnifique et émouvant. Il y parle de sa mère, stéréotype de la mère juive, qui ne vivait que pour lui en s'oubliant elle-même et qui maintenant qu'elle n'est plus là lui manque terriblement. Que j'ai pleuré en le lisant, tellement ces quelques pages pleines d'amour filial sont poignantes, tellement elles font écho aux sentiments que je peux éprouver pour la mienne.

"Les fils ne savent pas que leurs mères sont mortelles" disait Albert... Profitons alors chaque jour de nos petites mamans!

Papier calque découpé. 15x15cm.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire